• "Dis papa, c'est l'amour?"

     

     

    17 avril

     

    Pour ma petite fée espiègle...
     
     
    Une petite fille se baladait avec ses parents dans la campagne. Au bord d'un ruisseau, elle voit deux libellules, accrochées l'une à l'autre. La petite fille les regardent en souriant, puis, d'un regard interrogateur, demande à sa maman :
    -Maman, c'est quoi l'amour ?
    La maman est bien embêtée...
    -Va demander à ton père, lui dit-elle.
    La petite fille obéit, et va poser sa question à son papa :
    -Papa, c'est quoi l'amour?
    Après un bref regard à sa femme, il lui répond :
    -L'amour, ce sont des sentiments qui font perdre un peu la tête, qui font chaud au cœur, qui rendent la vie belle... C'est aimer, vouloir partager des choses avec quelqu'un, ou avec ses amis. Dans une relation amoureuse, c'est penser à l'être aimé très souvent, voire tout le temps, ne rêver que d'elle, vouloir être le plus possible en sa compagnie, pour le voir, lui parler, le toucher. Sinon, la personne nous manque terriblement.
     
    La petite fille est perplexe.
     
    -Il y aurait-il des mots que tu n'aurais pas compris ?, lui demande alors son papa.
    -Non... je crois avoir compris... Mais pourquoi certaines personnes en couple se disputent ? Si elles sont en couple, c'est qu'elles s'aiment... Alors pourquoi se déchirent-elles ?
     
    Le papa semble gêné. Mais il se décide à répondre.
    -Parce que parfois, l'être aimé n'est pas tout à fait ce que l'on pensait... Il a des qualités, certes, mais aussi des défauts, qu'on ne voyait pas au premier abord... L'amour rend aveugle tu sais... Ce n'est qu'une expression, mais elle a du sens : une fois amoureux, on est un peu « dans les nuages », on trouve la vie belle, on ne voit que le bon coté des choses. Puis, après quelques jours, quelques semaines, mois ou années, on se rend compte que la personne qu'on aime est aussi un être humain... et les sentiments peuvent s'effilocher... On se renferme sur soi-même, on ne parle plus beaucoup, on se sent incompris... Parfois la jalousie s'en mêle, parce qu'on préfère discuter avec d'autres personnes, et la personne qui partage notre vie ne l'accepte pas forcément. C'est dur de faire confiance à l'autre, tu sais. D'accepter de ne pas tout savoir de sa vie, pour ne pas l'étouffer. Même si on a envie de savoir comment étaient ses journées, qui l'accompagnait, de quoi ils ont parlé... Puis l'un ou l'autre s'éloigne, et c'est ainsi que naissent des incompréhensions, puis les disputes... Est-ce que j'ai répondu à ta question ?
    -Oui... je pense avoir compris... Merci papa, lui répondit la petite fille.
     
    Elle s'en retourna au bord de l'eau. Son père la suivi.
     
    -Mais alors... C'est bête l'amour ? Enfin j'veux dire... C'est cruel... Comment quelque chose qui semble si beau peut-il faire autant de mal ?
    -Ah ça..., soupira son père, c'est une bonne question...
     
    La petite fille se releva, et affirma, digne et fière :
    -Eh ben moi jamais je ne tomberai amoureuse. JAMAIS ! Si c'est pour souffrir après avoir tant rêvé et espéré, ça vaut pas la peine...
    Son père sourit.
    -Ça ne se commande pas tu sais. Tu peux même tomber amoureuse sans t'en rendre compte... Tu ne t'en aperçois que lorsque la personne qui t'est chère est avec quelqu'un d'autre, ou bien loin de toi pendant longtemps...
     
    La petite fille soupira.
    -C'est dur l'amour... c'est... c'est quoi le mot que tu m'as apprit hier déjà ? « épiègle » ?
    -« Espiègle » répondit son père dans un sourire.
    -Oui, voilà..., dit-elle en se rasseyant auprès de son père. L'amour, c'est « espiègle » articula-t-elle avec application. Ça donne au début, et ça reprend tout sans qu'on s'en rende compte... Ou alors on le cherche, alors qu'il est là, en face de nous... Ou encore, il nous pique à un moment où on n'en veut plus, où on ne l'attend pas...
    Son père sourit.
     
    -Tu en comprends des choses toi, alors que tu es encore si jeune... Mais je t'en prie ma petite fille, n'oublie pas : le rêve peut être source d'amour... Partage tes rêves avec quelqu'un, ou avec tes amis... Car l'amour ce n'est pas qu'entre deux personnes, tu sais, l'amitié est une forme d'amour... Parfois plus à l'abri du temps que l'amour lui-même..., dit-il, songeur.
    Partage, donne, soit attentive aux personnes autour de toi qui ont besoin de sourire... Qui ont besoin de Ton sourire...
    Ne bride pas tes rêves, dit-il en prenant sa fille dans ses bras, car quand on grandit, c'est tout ce qui nous reste pour supporter le quotidien...
     
    Alors la petite fille le regarda, et lui offrit son plus beau sourire...
     
    Elle se leva, et marcha en direction de sa mère.
    -Où vas-tu ? lui demanda son père.
    -Je vais partager mon sourire que je t'ai donné avec maman, lui répondit-elle. Peut être que comme ça, vous vous rapprocherez...
    Son père sourit avec tristesse.
    -Dis papa, tu me les raconteras aussi tes rêves ? Un jour ?
    -Un jour, oui... peut être... Mais tu sais, les rêves de quand on est petits sont très différents de ceux qu'on a une fois grands...
    -C'est pas grave... Tant que ce sont des rêves, et que tu les partages avec moi... ça t'aidera à supporter ta vie « de grand » !
    Et elle s'en alla en chantant :
    « Je ne veux pas paralyser mes rêves... Jusqu'au bout, je ferais de mon mieux... »
     
     
     
    Luna.

  • Commentaires

    1
    Christophe
    Lundi 24 Septembre 2007 à 14:57
    C'est quoi l'amour?
    Heu! Bah je pensais savoir, et en fait non... C'est super joliment bien écrit... Sans prétention aucune! En lisant le programme "Utopia", c'est le cinéma indépendant de Cergy, bah y'a une réalisatrice qui disait "Aimer, c'est manger une poubelle". Très joli... Bisous.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :